En Avril, les MindJammers partent explorer l’univers hostile

grogdor_sCe mois-ci (avril 2018), Mindjammer est nommé jeu du mois par le site du GRoG !

A ceux qui n’avaient encore jamais entendu parler de Windjammer ou de Spelljammer, je vous recommande chaudement l’édito très instructif…

L’époque est à l’Espace. L’homme veut s’extirper de sa glaise natale, assurer sa survie et conquérir l’univers. Surfant sur l’envie de nouveaux horizons, des milliardaires nous promettent un aller simple vers Mars, traçant la voie avec leur roadster rouge cerise filant sur une orbite héliocentrique sur l’air de Space Oddity.

Non contents de tenter de préserver la race humaine de l’extinction qui marquerait l’anthropocène, ils lui proposent de nouveaux habitats, ils entendent transformer l’homme, le rendant immortel, plus intelligent, connecté et conversant avec des I.A, bref le rendant plus qu’humain. Transhumain.

Tout cela est dans l’air du temps et a été capté par les auteurs de notre loisir favori et retranscrit dans les jeux de rôle de science-fiction qui fleurissent pour notre plus grand bonheur.

Mindjammer_RPG_coverCe mois-ci, c’est Mindjammer qui est à l’honneur, propulsé par le système FATE en version française (une des versions anglaises est propulsée par les moteurs auxiliaires du système Traveller, mais la version ordinaire de la seconde édition utilise le système Fate, déjà à la manoeuvre pour la première édition, qui n’était alors qu’un supplément pour le jeu Starblazer Adventures). L’éditeur d’origine, c’est Modiphius mais aussi Mindjammer Press, et la présente traduction nous vient des montpellièrains du Studio DeadCrows.

Ils vous proposent de jouer durant la phase de reconquête suivant la découverte du voyage superluminique, lorsque la communauté humaine part redécouvrir le vaste espace humain colonisé il y a plus de dix-sept mille ans par des vaisseaux générationnels subluminiques et depuis oubliés.

Dans cet univers, un Mindjammer c’est un vaisseau supraluminique qui porte le savoir de la transhumanité. Son nom mystérieux en fait peut-être le descendant des fameux Windjammer du XIX siècle, derniers voiliers de commerce aux innombrables mats. Ou bien du mythique Spelljammer le vaisseau monde en forme de Raie Manta du jeu éponyme propulsé par le système Ad&D.

Si la maquette de l’ouvrage est pour le moins sobre, l’inspiration du jeu est beaucoup plus optimiste qu’un Eclipse Phase, tendant plutôt vers le space-opéra que vers la hard-science, et bien servi par la simplicité du système FATE. Tous les aspects du genre sont abordés, des races extraterrestres aux planètes lointaines et aux systèmes n’attendant qu’à être exploré.

Gageons que vous ne resterez pas fermés à l’appel des étoiles, que vous prendrez votre paquetage et embarquerez pour l’aventure !

Source : leGRoG

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s