Critique : Le Chemin des Cendres

chemin des cendresLe Chemin des Cendres est le premier supplément de Wasteland : Les Terres Gâchées. Il est consacré au Wasteland, à aux deux régions principales de l’univers et, surtout, à la très réputée campagne éponyme : Le Chemin des Cendres.

Je viens de le noter 5/5 sur le GRoG. Voici pourquoi…

Je ne vais pas tenter de paraphraser les critiques si précises ci-dessus. Voici ce qui m’a marqué à la lecture de ce supplément :

  • Le Wasteland : c’est riche, foisonnant et inspirant. Ce sujet est si profondément ancré dans l’univers du jdr qu’il exigeait un traitement spécifique. Plusieurs formes du Wasteland sont développées ici, assorties des règles dédiées pour tester la capacité de survie de vos joueurs.

Je ne suis généralement pas féru des règles avancées, mais celles-ci servent élégamment le propos en illustrant l’hostilité du Wasteland et abordent la manière de s’y préparer au mieux.

  • Bretagne et Normandie : le terrain de jeu central de l’univers. C’est un tour de force. En 40 pages, on est loin du guide touristique, et c’est tant mieux. En seulement 40 pages, on découvre les différentes régions, leur histoire, leurs particularités et leurs acteurs.

A l’image du Comté de Lambrefeux décrit dans le livre de base, on découvre des zones vivantes, avec une vraie personnalité. Nous avons là un énorme terrain de jeu : les conflits, les motivations, avec des zones d’ombre à combler. Tout ce qu’il faut pour animer le Malroyaume ! Un ensemble cohérent et logique que les joueurs pourront arpenter en faisant fi des détails inutiles. Place au jeu, Rôlistes !

Clin d’œil particulier à Arthur et sa suite.

Le-Chemin-des-Cendres-01

  • Le Chemin des Cendres : premiers épisodes de la campagne éponyme. Un démarrage en douceur pour une montée en puissance épique. Quel dommage de ne pouvoir en parler ici sans risquer de tout dévoiler…

Cette troisième partie confirme ce qui m’a amené à Wasteland : la qualité de ses scénarios. Cette aventure n’est pas la plus innovante de notre loisir, mais elle a pour elle : son rythme, la diversité des situations qu’elle offre et la puissance de ses enjeux.

Si vous boudez les aventures officielles, vous pourrez en retirer les diverses situations et la chronologie. Dans le cas contraire, régalez-vous !

Bien entendu, je ne reviens pas sur la qualité intrinsèque du supplément : le ton, la forme et le style qui sont à l’image du libre de base, mais en couleur cette fois.

Ce supplément confirme la qualité de la gamme et lui promet un bel avenir.

Cela mérite un 5/5

La page du GRoG.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s